Dossier de presse

L’Aikikai Club Chaumontais

Cette saison, le club accueille 23 adhérents. Parmi eux, 5 femmes et 5 aïkidokas entre 13 et 17 ans.
Les séances ont lieu au Dojo Gilly Monniot du Cavalier (même dojo que pour le judo) les Lundi 19h00-20h30, Mercredi 19h00-20h30 et Jeudi 18h00-19h30.

Le club forme des pratiquants à partir de 13 ans dans un cours unique qui mélange agréablement tous les pratiquants grâce à l’absence de compétitions et de catégories. Deux enseignants Ceinture Noire assurent les cours.

Le club est affilié à la Fédération Française d’Aikido et de Budo et il est agréé Jeunesse et Sport.

 

Léo Tamaki

Pour cette saison, le club renouvelle pour la seconde fois l’intervention d’un enseignant très connu dans le monde de l’aikido français. Léo fait partie d’une nouvelle génération dynamique qui se consacre à la pratique et à la diffusion de l’Aikido (En France les professionnels de l’aikido sont rares, ils se comptent sur les doigts d’une main).
Léo est franco-japonais. Son enseignement permet donc de retrouver les liens de la discipline avec la tradition et la culture japonaise. Surtout, et c’est une chose rare, Léo Tamaki continue à se former lui-même par de fréquents séjours au Japon auprès des plus grands maîtres.
Le travail de Léo Tamaki est apprécié et reconnu. En huit mois de Janvier à Août, Léo donne 21 stages en France(Marseille, Brest, Rouen, lille, Grenoble etc…), 1 à Cayenne, 6 en Belgique, 2 en Hollande, 1 en Espagne et 1 au Portugal.

Accueillir Léo Tamaki, c’est pour le club de Chaumont attirer des pratiquants à Chaumont et en Haute-Marne. C’est aussi apporter aux pratiquants haut-marnais un stage d’une rare qualité et très intensif : 10 heures de pratique sur le Week-end.

Le blog de Léo : http://www.leotamaki.com/

 

L’Aïkido

L’aïkido est un art martial japonais fondé par Morihei Ueshiba entre 1925 et 1960. Il a été créé à partir de l’expérience que son fondateur avait de l’enseignement des koryu (écoles d’arts martiaux anciennes des samouraïs). L’aïkido est né de la rencontre entre ces techniques de combat et une réflexion métaphysique de Morihei Ueshiba sur le sens de la pratique martiale à l’ère moderne (il ajoute la notion de paix)

L’aïkido se compose de techniques avec armes (Couteau, sabre, bâton) et à mains nues. Ses principes utilisent la force de l’adversaire pour la retourner contre lui. Il ne nécessite donc aucune force physique. Ces techniques visent non pas à vaincre l’adversaire, mais à réduire sa tentative d’agression à néant. L’aïkido peut être considéré comme la concrétisation du concept de légitime défense : une réaction proportionnée et immédiate à une agression. En fait, dans l’esprit de l’aïkido, il n’y a pas de combat, puisque celui-ci se termine au moment même où il commence. Conformément à cette logique, il n’existe pas de compétition d’aïkido.

L’entrainement ne sert donc pas à vaincre l’autre, mais à s’améliorer soi-même : vigilance, attitude, gestion du stress et de sa respiration, souplesse et décontraction, réflex….. Maître Tamura (délégué de Tokyo pour l’Europe) définit l’aikido ainsi : « L’Aïkido est […] une Voie qui permet de se connaître soi-même et de travailler sur soi »

Stage L.Tamaki 2016Permalink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>