Kuroda Sensei

J’ai décidé de poster quelques articles pour faire vivre le site internet. Pour inaugurer cette série, je commence étonnamment par parler d’un maître d’arts martiaux qui ne pratique pas l’aïkido, mais dont le travail me fascine. Je pense qu’il y a des similitudes et beaucoup à prendre pour la pratique de l’aikido. Il s’agit de Kuruda Sensei.

Toshiro Suga dit de Kuroda Sensei (sauf mauvaise écoute de ma part) qu’il est le seul grand maître d’arts martiaux qui ne soit pas souple. Si tant est que cela soit vrai, tout le travail de Kuruda Sensei est félin. Il travaille le mouvement juste : économie d’énergie, effacement des appels, amplitude des gestes. Cela le rend étonnement rapide que ce soit pour le Iaï, le ken jutsu ou le ju jitsu.

Démonstrations au Iai par Kuruda Sensei

 

 

Dans cette recherche du mouvement parfait, soit un mouvement totalement utile et non visible par l’adversaire, la façon même de marcher est transformée. Kuroda sensei pratique une méthode de marche que l’on nomme musoku (無足). Le principe Musoku qui signifie littéralement « absence de pied » est la théorie qui vise à ne pas prendre d’appui sur le sol. Son dernier DVD est entièrement consacré aux déplacements.

musoku

 

Dans la façon d’enseigner de Kuroda Sensei, on retrouve la même gentillesse et disponibilité que chez nos maîtres d’aikido. On retrouve aussi la recherche perpétuelle du mouvement qui ne gêne pas l’autre, qui n’est pas décelable. Cela passe par bloquer l’élève (ou plutôt lui montrer qu’il force et que le mouvement n’est pas bon) et faire ressentir à l’élève les bonnes sensations en démontrant sur lui le mouvement.

 

Cours au Shinbukan Dojo? (extrait du DVD volume 11)

 

Pour en découvrir plus sur ce maître, je vous renvoie à l’excellent blog de Léo Tamaki qui mérite d’être dans vos favoris : http://www.leotamaki.com/article-interview-kuroda-tetsuzan-la-tradition-en-heritage-50011591.html 

Lectures choisiesPermalink

Commentaires

  1. Je suis stupéfait par la vitesse et la fluidité d’exécution des placements et déplacements de Kuroda…
    Cela semble pourtant si naturel quand on le regarde faire.

    Pas souple, pas souple… ça mérite approfondissement :-(

    julien a posté le
    • Et oui… C’est le genre de naturel que l’on trouve à tout spécialiste de son domaine (golfeur, artiste de cirque, plongeurs de l’extrème…). Mais pour atteindre ce geste naturel, il faut désapprendre ce que le corps fait habituellement et tout reconstruire… PS On se demande à quelle école les chats apprennent à être félin (pk on n’a pas ce naturel la nous ;-)

      Paul a posté le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>